J’utilise deux approches complémentaires, en fonction de là ou vous en êtes, de votre demande et de vos besoins, ainsi que du temps et de l’engagement que vous êtes prêts à consacrer à votre évolution : la thérapie brève et la psychothérapie. J’associe généralement ces 2 approches en utilisant notamment des techniques de thérapie brève en psychothérapie pour libérer plus rapidement des difficultés récurrentes. 

Thérapie brève pour soulager rapidement et efficacement ses souffrances d’origine émotionnelles au quotidien ou liées à des évènements traumatiques

Psychothérapie pour mieux se connaître, s’accepter et s’aimer, mieux faire face aux aléas de la vie, se libérer des schémas limitants qui freinent notre évolution, retrouver l’harmonie, la confiance en soi et en la vie, pouvoir exprimer tout son potentiel…

Ma pratique thérapeutique est orientée sur un travail d’écoute et d’accueil de la parole mais aussi des ressentis corporels et émotionnels : nous réfléchissons souvent beaucoup et cherchons des explications en multipliant les hypothèses quand les vraies réponses se trouvent dans nos ressentis émotionnels et dans notre corps : nos émotions et notre corps ne mentent jamais sur notre vécu.
Eviter nos émotions lorsque elles sont difficiles à accueillir, envahissantes ou inappropriées, c’est se couper de soi-même et in fine les subir au quotidien, organiser sa vie en fonction d’elles alors que les reconnaitre et les accueillir permet de s’en libérer.
L’attention portée au corps est par ailleurs particulièrement importante dans les vécus traumatiques avec une atteinte à l’intégrité physique tels que les abus sexuels, l’inceste, la maltraitance physique, les agressions, les accidents… car notre corps garde la trace de tout notre vécu. Aller à la rencontre des mémoires de son corps, biographiques ou trans-générationnelles, permet de les libérer et de leur donner du sens par un travail analytique, respiratoire, énergétique.

Je connais particulièrement bien les problématiques d’abus et d’inceste, le Haut Potentiel, les problèmes d’attachement et de dépendance affective, le deuil ainsi que la gémellité (âmes jumelles, jumeau perdu …).